16 novembre 2013

Un signe ?

Mes chemises de nuit d'allaitement commençant à se faire un peu légères avec les températures qui baissent, j'ai décidé de passer au pyjama d'allaitement. Sur émoi émoi, j'ai repéré un modèle qui me plaît. Au moment de valider la commande, je me suis rendu compte que le modèle de pyjama s'appelle... Élise !

Pyjama allaitement

Posté par Tannabelle à 11:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 novembre 2013

J'ai pas les mots - Grand Corps Malade

Audio

Il est de ces évènements qui sortent tout le reste de nos pensées
Certaines circonstances qui nous stoppent net dans notre lancée
Il est de ces réalités qu'on n'était pas prêt à recevoir
Qui rendent toute tentative de bien-être illusoire

J'ai pas les mots pour exprimer la puissance de la douleur
J'ai lu au fond de tes yeux ce que signifiait le mot "malheur"
C'est un souvenir glacial, comme ce soir de décembre
Où tes espoirs brûlants ont laissé place à des cendres

J'ai pas trouvé les mots pour expliquer l'inexplicable
J'ai pas trouvé les mots pour consoler l'inconsolable
Je n'ai trouvé que ma main pour poser sur ton épaule
Attendant que les lendemains se dépêchent de jouer leur rôle

J'ai pas les phrases miracles qui pourraient soulager ta peine
Aucune formule magique parmi ces mots qui saignent
Je n'ai trouvé que ma présence pour t'aider à souffrir
Et constater dans ce silence que ta tristesse m'a fait grandir

J'ai pas trouvé le remède pour réparer un cœur brisé
Il faudra tellement de temps avant qu'il puisse cicatriser
Avoir vécu avec elle et apprendre à vivre sans
Elle avait écrit quelque part que tu verserais des larmes de sang

Tu as su rester debout et je t'admire de ton courage
Tu avances la tête haute et tu traverses cet orage
A côté de ton épreuve tout me semble dérisoire
Tout comme ces mots qui pleuvent, que j'écris sans espoir

Pourtant les saisons s'enchaîneront, saluant ta patience
En ta force et ton envie, j'ai une totale confiance
Tu ne seras plus jamais le même mais dans le ciel dès demain
Son étoile t'éclairera pour te montrer le chemin

Posté par Tannabelle à 11:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 novembre 2013

Traces

Il n'y a pas que dans mon coeur que les grumeaux ont laissé leur empreinte...

Vergetures 2

Je vais définitivement pouvoir participer au projet "A beautiful body" de Jade Beall !

Posté par Tannabelle à 09:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 novembre 2013

Si loin...

Ce week-end, à moins de 5 km de là où tu reposes, j'avais l'impression d'être avec toi...

Ce soir, de retour en Normandie, je me sens tellement loin de toi...

Posté par Tannabelle à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2013

Dis-leur que j'existe

J'emprunte ces mots à une autre maman désenfantée, à destination de ceux qui ne comprennent pas...

 

Dis leur que j'existe

Maman,

Voilà tout juste deux mois que nous sommes séparées.

Une journée après l'autre, de défaites en victoires,
Je t'ai vue doucement accepter mon départ.

De remises en questions en doutes interminables,
Tu apprends peu à peu à vivre l'inacceptable.

Je suis heureuse, Maman, quand je te vois sourire
Et quand je sens en toi lentement la paix venir.

Je peux voir dans ton cœur que la colère s'efface
Et que c'est notre amour qui enfin prend sa place.

Je peux voir la tendresse inonder ton sourire
Quand tu penses en silence à nos rares souvenirs.

Je peux voir ton visage d'où s'effacent les larmes
Et où colère et peine déposent enfin les armes.

Alors pourquoi parfois ce chagrin dans tes yeux ?

Et pourquoi cette douleur, qui soudain ressurgit,
Qui bondit comme un fauve quand les autres m'oublient ?

Comment est-il possible, après tant de douleurs,
Qu'ils puissent nier ma vie et me fermer leurs cœurs ?

Toi qui m'as eue, Maman, l'espace de quelques mois,
Dans ton ventre blottie, là, tout au creux de toi.

Toi qui m'as mise au monde, une fois ma vie enfuie,
Ne les laisse pas me perdre à nouveau vers l'oubli.

Il en est parmi eux qui disent croire en Dieu.
Bien qu'ils ne l'aient pas vu, Il existe à leurs yeux.

Alors comment osent-ils, lorsqu'ils parlent de moi,
Dire : "Nous ne l'avons pas vue" et puis en rester là ?

"Nous ne l'avons pas connue", "Elle n'était pas vivante",
"Pour nous, tu le comprends, tu n'as pas eu d'enfant"

C'est tellement plus facile de tout réinventer
Plutôt que d'accepter ma mort prématurée.

Comme ils sont lâches, Maman, et comme j'aurais aimé
Qu'ils me fassent une place dans leur réalité.

Ce sera dur encore, il te faudra lutter,
Pour leur faire comprendre que j'ai bien existé.

Que mon cœur a battu, logé au creux de toi,
Et que c'est bien une vie qui s'est arrêtée là.

Mais tu ne seras pas seule dans ce si long combat,
Je serai là, Maman, blottie tout contre toi.

Pour finir, Maman, s'il te plaît persiste,
Et encore une fois, dis leur que j'existe...

Posté par Tannabelle à 18:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 octobre 2013

Demain, dès l'aube

Ce n'est pas parce que c'est la Toussaint mais parce que ce week-end est notre première occasion de retourner sur la tombe d'Élise depuis son enterrement, chez nous, à 150 km de là où nous vivons.

 

Demain, dès l'aube

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo

Demain, dès l'aube

Posté par Tannabelle à 10:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 octobre 2013

Et maintenant - Gilbert Bécaud

Audio

Une chanson d'amour amoureux de plus qui résonne étrangement à mes oreilles...

Et maintenant que vais-je faire
De tout ce temps que sera ma vie
De tous ces gens qui m'indiffèrent
Maintenant que tu es partie

Toutes ces nuits, pourquoi pour qui
Et ce matin qui revient pour rien
Ce cœur qui bat, pour qui, pourquoi
Qui bat trop fort, trop fort

Et maintenant que vais-je faire
Vers quel néant glissera ma vie
Tu m'as laissé la terre entière
Mais la terre sans toi c'est petit

Vous, mes amis, soyez gentils
Vous savez bien que l'on n'y peut rien
Même Paris crève d'ennui
Toutes ses rues me tuent

Et maintenant que vais-je faire
Je vais en rire pour ne plus pleurer
Je vais brûler des nuits entières
Au matin je te haïrai

Et puis un soir dans mon miroir
Je verrai bien la fin du chemin
Pas une fleur et pas de pleurs
Au moment de l'adieu

Je n'ai vraiment plus rien à faire
Je n'ai vraiment plus rien

Posté par Tannabelle à 17:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 octobre 2013

41x28x17cm

Voilà, tout ce qu'il me reste de ma fille tient dans cette boîte...

boîte à souvenirs

Posté par Tannabelle à 09:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 octobre 2013

Un mois...

Déjà un mois que tu reposes loin de nous, trop loin de nous, en paix j'espère...

Posté par Tannabelle à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2013

Un mois...

Déjà un mois que vous êtes arrivés, mes amours...

Déjà un mois que Gaspard grandit sans Élise...

Déjà un mois qu'Élise s'ennuie sans Gaspard, là-haut...

Déjà un mois que Gaspard sèche mes larmes à défaut de les empêcher de couler...

Posté par Tannabelle à 00:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,