03 janvier 2014

Les petites choses de la vie

Certaines douleurs sont si vives qu'elles ont besoin d'être transcendées pour que l'on puisse continuer à avancer.
C'est ce qu'a fait Benjamin Gibeaux de la perte de son enfant :

J'ai moi aussi en tête un projet pour faire quelque chose de ma douleur, mais il est bien trop tôt pour en parler. Un jour peut-être, dans quelques mois ou quelques années...

Les petites choses de la vie